12/05/2012

ADMR 29. "Retard des salaires à l'ADMR : dans l'attente d'une table ronde"

Dans Le Télégramme de ce jour, la CGT du Finistère alerte sur l'urgence de la situation pour les aides à domicile travaillant à l'ADMR, après la mise en liquidation de la fédération. Pierre Maille s'était engagé à mettre en place un groupe de travail sur le sujet. Le moment est venu de le mettre en place, rappelle le syndicat. A l'initiative de la CGT et en présence du président du Conseil général, l'ADMR du Finistère avait était conviée, comme les autres acteurs ou intervenants de l'aide à domicile du département à une première réunion. Elle était la seule à ne pas avoir répondu à cette invitation.

La conséquence de la cessation d'activité de la fédération des ADMR du Finistère ne s'est pas fait attendre. Prononcée le 3mai par le tribunal de grande instance de Brest, elle entraîne des retards dans le paiement des salaires. Une situation dont s'est ému le syndicat CGT des aides à domicile, hier, à l'occasion d'une conférence de presse organisée à Quimper. «On se retrouve avec 91 présidents d'association livrés à eux-mêmes, privés de la gestion de la fédération», souligne Thierry Gourlay, de la fédération départementale de la CGT. Déjà affectés depuis le début de l'année par une nouvelle convention collective, les salariés de l'ADMR se trouveraient pour certains dans des situations plus que délicates. «Les personnes en arrêt de travail n'ont pas touché leurs indemnités journalières, les remboursements de la mutuelle ne sont plus effectifs...», énumère PatriciaDelavaud, secrétaire du syndicat des aides à domicile du Finistère. Une situation qui conduit la CGT à renouveler son appel lancé il y a quelques mois à Pierre Maille. «Le conseil général a un rôle important à jouer. Pierre Maille s'était engagé à constituer un groupe de travail. Le moment est venu de le mettre en place», martèle ThierryGourlay. Et de préciser: «Ilva falloir que le débat sur le financement de l'aide à domicile revienne sur le devant de la scène». Une situation d'urgence pour les salariés, premières victimes de la situation et inquiets de leur avenir du fait d'un grand nombre d'incertitudes.

 http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/finistere/retards-des-salaires-a-l-admr-dans-l-attente-d-une-table-ronde-12-05-2012-1699697.php

 

Commentaires

Je vois que la situation des aides à domicile n'intéresse pas grand monde! Je ne sais pas si vous avez conscience de ce qu'elles subissent, elles continuent malgré tout à faire leur travail auprès des personnes aidées, je crois que les plus à plaindre sont justement celles qui continuent à faire leur travail alors qu'elles n'ont pas de salaire ni le remboursement des frais kilométriques, sidérant !!!!

Écrit par : mais oui | 12/05/2012

Les commentaires et les témoignages, c'est bien. Mais n'est-il pas nécessaire maintenant de faire un réel travail d'information de fond sur l'ADMR. Que s'est-il passé, qui est responsable de quoi, quelle est la position du conseil général, où en est l'investigation de la justice. Ce sont ces questions sur les errements,-traités de manière factuelle et précise-, qui se sont produits aux différents niveaux de responsabilité, qui méritent aujourd'hui d'être posées et auxquelles des réponses sont attendues tant par les personnes concernées, employés et clients que par les lecteurs. On a un peu le sentiment qu'on joue la montre, ou qu'on veut noyer le poisson, dans cette affaire sur laquelle semble peser du non-dit et finalement préoccupante à bien des égards pour le fonctionnement d'une association à caractère de service public et sur laquelle la tutelle semble avoir failli.

Écrit par : KERNINON MICHEL | 13/05/2012

Je vous confirme Michel, que le travail d'information a été fait par un grand nombre de responsables bénévoles scandalisés.
Il faut sans doute continuer ce travail de salut public.

Croyez bien Bambou qu'ils ont "lancé des alertes" aux Conseils Généraux , aux ministères concernés, à la direction de la sécurité sociale,à l’AG2R ,à la Mutualité,à l’Agence Nationale des Services à la personne, aux URSSAF ;à l’IGAS , à la cour des comptes,aux CARSAT, aux DIRRECTE.
Toutes ces instances sont parfaitement au courant.

Et puis, quand bien même ce ne serait pas le cas, les agents de ses instances ne lisent ils pas la presse ou ne consultent ils pas le site Mirabelle?

Mais dans les administrations et organismes publics tout est compartimenté et L'ADMR est un nébuleuse .C'est donc compliqué d'avoir prise,surtout que ce réseau s’affiche "à but non lucratif".
C'est un label passe partout pour ne pas être inquiéter et se faire perfuser avec de l’agent public tout en gavant, sans risque de contrôle, des entreprises privées tapies dans les rouages .
Sa force d’attraction c’est l’image du bénévolat caritatif et le travail gratuit fournit pas des bénévoles ignorants et prosélytes .


Pour en finir avec cette copinocratie sectaire et lucrative , il suffirait de peu de choses.
Comme d' interdire aux élus ou personnes désignées(ainsi qu’à la parenté directe) de siéger dans les instances qui financent l'ADMR et de reconnaitre une bonne fois pour toute que c'est un réseau au service d'entreprises privées à but lucratif .

Dés lors, nous doutons pas que l'ADMR connaitra une crise des vocations du bénévolat.
Ce serait une bonne chose pour les clients, les salariés et les finances publiques.

Écrit par : vaevictis | 13/05/2012

Oui, bien sûr, tout ce beau monde est au courant (Conseils Généraux , ministères, ..., DIRRECTE), sans oublier la cour des comptes.
Tout le monde sait mais, personne ne fait rien car les équilibres précaires du financement, non assuré dans les faits, de la dépendance s'écrouleraient.
Les conseils généraux (de droite comme de gauche), notamment, au nom de la paix, préfèrent abreuver un système décadent.
La Dirrecte n'a le choix que de suivre, même si le droit est bafoué, pour une raison ou une autre, dans tous les départements;... le patron de la Dirrecte est le préfet, lequel, maintenant, est devenu un vassal des pouvoirs politiques locaux...Sans parler des réseaux maçonniques qui viennent encore plus brouiller le jeu.
...Trop d'acteurs puissants concernés. Nous sommes si petits.
Un autre acteur devrait lever le doigt pour récupérer la TVA car, effectivement, il y a de l'argent à récupérer dans tout ce réseau...à quand une descente des services fiscaux dans les fédérations ?
Peut être quand la tête de réseau, elle-même, avec ses participations dans des sociétés commerciales, cyniquement, le décidera... Avant cela, cette tête pensante aura engrangé des bénéfices suffisants et sera bien sereine, au soleil, dans les îles caïmans !...
Belle phrase, d'une justesse affreuse vaevictis, sur la force destructrice de l'ADMR:
"l’image du bénévolat caritatif et le travail gratuit fournit pas des bénévoles ignorants et prosélytes" ....
Je crains que ce système ne perdure encore quelques années, la preuve en est le mutisme de la presse; ce petit article des échos n'est qu'un glaçon face à cette iceberg ADMR.
« Je n’ai pas encore vu un homme qui aimât la vertu autant qu’on aime une belle apparence. » CONFUCIUS
L'apparence et la magie noire risquent de durer....

Écrit par : marcello | 14/05/2012

Dans notre association, nos salaires ne sont pas versés pour 2 raisons :
- liquidation de la fédération
- plus de trésorerie
Les personnes aidées reçoivent les factures en retard. L'asso n'ayant plus d'argent, elle doit attendre les virements de ses clients. Ensuite, nous pouvons espérer le versement d'une partie du salaire une dizaine de jour plus tard !!!
Quand aux fiches de paye, la dernière remonte au mois de mars.

Écrit par : lulu29 | 14/05/2012

Nous dans la notre ont reçoit notre salaire mais plus ca va et plus celà prend du retard au niveau des payes et des factures des PA.

Écrit par : Matie | 14/05/2012

@ Michel

nous n'avons cessé d'alerter la presse, les médias télévisés, les députés, sénateurs, Ministres ,l'Inspection du travail, La médecine du travail, les syndicats etc, etc, etc ...
Seule Karine Joncqueur diffuse les infos et assure un suivi du dossier !
Quel mépris de la part de nos "élus" franchement ça ne donne pas envie de se tourner vers les urnes ...

Les salaires : des virements aléatoires, qui ne correspondent à rien.... des bulletins paye inexistants ( le dernier reçu est celui de mars) , des retards de paiement pour les AD qui entrainent des frais bancaires. Qui va en assumer la charge? Doit-on tous se tourner vers les prud'hommes ?
Des présidents souvent dépassés, des bureaux débordés qui ne peuvent plus gérer. Le début de la fin ?

Écrit par : marry poppins | 14/05/2012

Il semble nécessaire de débloquer l'information pour clarifier des pratiques de l'ADMR. Silence apparent à la préfecture, au conseil général, au Parquet ... discrétion dans la presse. On a des difficultés à connaître le fond de l'affaire, à l'exception notable des informations publiées dans ce blog qui apportent aussi des témoignages sur la détresse et font part de l'écoeurement des victimes.
En conséquence, les salariés pourraient faire appel à la presse nationale pour se faire entendre et en savoir plus sur l'avenir. Elle ne sera pas soupçonnée de se préoccuper de connivences locales ou d'intérêts croisés réels ou supposés. Une information sur l'Admr publiée dans un journal national déverrouillera rapidement l'information ici. Les langues prudentes se délieront vite.
Ceux qui fonctionnent à l'image d'une secte ne craignent rien de plus que l'information. Surtout si les méthodes adoptées par les dirigeants ont pu s'affranchir de l'intérêt public et de la démocratie. Que nous soyons salariés de l'association, clients-adhérents ou/et contribuables, nous avons droit à l'information.
Quant aux première victimes, des salariés de l'ADMR, nombreux comme on le sait à s'estimer lésés, qu'ils fassent valoir devant la justice l'application et le respect de leur contrat de travail mis à mal par une gestion opaque. Il existe dans le Finistère trois conseils de Prud'hommes : à Brest, Quimper et Morlaix.

Écrit par : KERNINON MICHEL | 14/05/2012

Il ne faut pas sombrer dans la théorie du complot;
Laissons ça aux Adémériens.
Profitons du départ d'un(e) ministre très proche du réseau pour demander aux prétendants à la députation ce qu'ils proposeront pour en finir avec ces pratiques antisociales .

Écrit par : vaevictis | 14/05/2012

Le départ d'un(e) ministre très proche du réseau ? Diable mais de qui donc peut-il s'agir ? Pour ma part, -et je ne dois pas être le seul-, rien vu à ce sujet ? Donc il est urgent de lever le mystère. Que ceux qui savent quelque chose sur des responsabilités ou des compertements irréguliers qui seraient à l'origine de la oituation actuelle, ils ont le devoir de parler, y compris à la justice.
Cela permettrait que ne s'échafaude pas, en réponse à l'ignorance, quelque théorie supposée de complot ou soupçon de prise d'intérêt cachée.
Raison de plus pour que nous soit donnée l'information, mais toute l'information et bien sûr pour tous.

Écrit par : KERNINON MICHEL | 15/05/2012

...je vois pas...quelqu'un(e) qui passerait entre toutes les mailles même quand il y a des tonnes de vaccins commandées..?...qui, qui, mais qui ?

Écrit par : terminator | 15/05/2012

Je ne suis pas dans le secret des dieux, j'imagine que l'allusion concerne Roselyne qui avait été interpelée par Marguerite Lamour députée ump de la 3ème circonscription du 29... Roselyne à qui il restait quelques pépettes en fond de poche, 3ME je crois. Combien en ont perçu les admr du 29 ? Je dirais pour ma part « encore de mes impôts distribués pour enrichir des sociétés parallèles au réseau admr »…
Quant à l’attitude des élus socialistes du 29 ??? Je ne comprends pas que Pierre Maille ait toujours refusé d’exercer un droit de regard sur l’utilisation des fonds APA par l’admr. Or jusqu’en 2008 l’admr drainait à peu près 80 % des fonds départementaux alloués aux personnes âgées pour le maintien à domicile, selon ce que j’avais appris à l’occasion d’une AG.
Le silence « assourdissant » des élus UMP comme PS me laisse à penser qu’ils auraient profité de l’argent « des vieux »… mais bien sûre je n’ai aucun moyen d’étayer cette théorie… sauf que par le passé il y a eut des précédents impliquant des associations du secteur social et des politiques.
Par ailleurs il me semble bien que de nombreux salariés ont interpelé des politiques et avertit de grands médias nationaux, dont Charlie Hebdo je crois. Il me semble que Madame Joncqueur l'a fait également sans beaucoup de succès à part un article sur Rue 89. Peut-on parler de complot ? Si l'on se réfère au silence des grands médias il y a de quoi s'interroger : "mais jusqu'où vont les ramifications de la pieuvre pour que l'omerta s'impose ainsi » ? Car un peu partout l'admr craque et seuls des journaux locaux comme le Télégramme le rapportent, voire le Républicain Lorrain ou l'Est Eclair, La Voix du Nord, Corse Matin, le MidiLibre ...
Reste qu’il a peut-être manqué quelques mouvements de masse des salariés pour attirer la grande presse écrite et télévisée qui cherchent surtout du spectaculaire…

Écrit par : Bambou | 15/05/2012

Réponse à Bambou. Votre analyse est tout à fait intéressante. En effet, il est intéressant de rappeler que l'essentiel du financement de l'ADMR provient du conseil général, c'est à dire l'argent des contribuables. Mais qu'a donc fait le conseil général, avec à sa tête Pierre Maille et une majorité socialiste ? Je n'évoque même pas la gestion UMP-sarkozyste, le scandale Médiator, l'affaire du gaspillage des vaccins contre la grippe.
Il n'empêche que l'affaire de l'ADMR dans le Finistère commence à s'apparenter au scandale des Genêts d'or il y a quelques années, par son opacité, par l'omerta des élus. Mais il y a fort à parier que des intérêts obscurs et des enjeux financiers n'ayant pas grand chose à voir avec l'assistance aux personnes et la santé publique sont en cause. En somme, il existe encore beaucoup à savoir sur les tenants et aboutissants de cette sombre affaire. J'espère que le nouveau pouvoir aura à coeur de rétablir dans le domaine social comme dans les autres, la " République irréprochable" à laquelle aspire une majorité de citoyens. Le conseil général du Finistère devrait commencer par en donner l'exemple dans l'affaire de l'ADMR.

Écrit par : KERNINON MICHEL | 16/05/2012

La CGT de l'ADMR Finistère appelle à un rassemblement lundi 21 mai à 20h devant le Juvénat à Chateaulin - le Télégramme de ce jour 17 mai 2012

Écrit par : DomBreizh | 17/05/2012

Les commentaires sont fermés.